Sélectionner une page

DIJONSCOPE : L’INFORMATION 2.0 A DIJON

Aujourd’hui, les citoyens ne consomment plus l’information comme il y a dix ou quinze ans. Les lecteurs de journaux et les téléspectateurs des journaux télévisés sont passés au numérique : dans un monde qui bouge très vite et qui se globalise le web est un support de choix qui permet aux personnes avides de news de satisfaire leur envie de savoir très rapidement ce qu’il faut sur le sujet qu’ils souhaitent.

Un média rapide proche des gens

Il faut le dire : un journal papier ne relate que des informations au minimum vieilles de la veille car après avoir écrit un article sur un scoop qui se déroule, il faut le mettre en page et collecter les papiers des collègues journalistes avant de rassembler le tout pour constituer le fameux journal qui devra ensuite partir en presse puis être livré aux bureaux de presse. Cette chaîne de création et de distribution bien qu’ayant l’attrait qui sied aux choses anciennes, n’est pas la plus adaptée à la consommation des informations qui est faîte aujourd’hui. Aussi, nul autre média ne peut se prévaloir d’une rapidité supérieure à celui des journaux d’information en ligne qui rendent l’information accessible au creux de la main de façon quasi-instantanée.

L’information locale et digitale

Le besoin de rapidité des flux d’information n’est pas réservé aux nouvelles globales ou nationales, puisque l’on reste malgré tout plus préoccupé par ce qui nous est proche. C’est ce qui explique partiellement la prolifération de médias web spécialisés soit sur une thématique particulière, soit sur une zone géographique précise. Le journal d’information Dijonscope correspond parfaitement à ce profil puisqu’il se concentre sur l’actualité des entreprises de la métropole de Dijon en Côte d’Or (avec parfois, il est vrai, quelques écarts géographiques). Ce qui lui confère directement une certaine autorité dans cette problématique, puisque la spécialisation entraîne mathématiquement une réduction de la concurrence.